Menu

Durabilité environnementale

Durabilité environnementale

Depuis quelques années, la Coopérative a embrassé la voie de la durabilité en termes d’environnement : elle a, en effet, décidé de convertir à la méthode bio l’ensemble de sa production (7 hectares environ, qui donnent entre 30.000 et 50.000 bouteilles par an). La coopérative CoEnfer est certifiée par Ecogruppo Italia srl.

Des pratiques agronomiques ciblées garantissent depuis longtemps un sol sain et fertile, en partant de l’idée que ce sol est un organisme vivant et réceptif et que, pour obtenir un vin qui soit la véritable expression du terroir, il est nécessaire de préserver l’harmonie du milieu naturel.

Un sol en équilibre avec les forces naturelles peut contenir jusqu’à un milliard d’organismes vivants par gramme ; ces organismes varient en fonction de la géologie, du microclimat, de la pente, des vents dominants, de l’orientation et de la proximité éventuelle d’un cours d’eau. C’est dans le vignoble qu’on « fait le vin », pas en cave. Une viticulture saine laisse que les choses se fassent toutes seules et ne conçoit pas la cave comme un laboratoire de chimie. En 2014, l’Enfer bio sans sulfites sera produit pour la première fois.

Les vignobles de l’Enfer sont « héroïques », parce qu’ils sont situés sur des versants en forte pente. Le travail de ces vignes pose des difficultés financières, car la mécanisation y est faible. Mais il permet de limiter les déséquilibres hydrogéologiques et de préserver la beauté des paysages vitivinicoles. La durabilité environnementale c’est aussi cela.

marchio_Q_parco_bDe plus, l’Enfer a obtenu un label de qualité du Parc National du Grand Paradis car il répond à des standards bien précis pour ce qui est de son caractère typique lié au terroir et car il respecte les procédures de durabilité environnementale et d’exploitation compatible des ressources du territoire.

D’autres initiatives en relation avec la durabilité :

- utilisation du sol : aucun fertilisant chimique n’est utilisé et l’espace entre les rangées est enherbé, ce qui permet de faucher afin d’utiliser l’herbe comme compost

- utilisation de l’eau : économie d’eau et d’énergie dans la vigne (installation de micro-irrigation) et en cave (utilisation avisée de l’eau pour les lavages)

- réduction de gaz susceptibles d’altérer le climat dans l’atmosphère : choix de bouteilles plus légères (donc moins d’émissions d’anhydride carbonique pendant le transport) et future utilisation de papier certifié FSC pour les étiquettes et pour les emballages

- pour économiser de l’énergie : seules les salles utilisées sont chauffées et uniquement à certaines heures.

- dans le secteur des déchets : le tri sélectif est effectué depuis longtemps.